L’échec n’est que temporaire. L’abondon, lui, est définitif.

J'ai craqué

Au cours de l’arrêt, il arrive que, même super motivé, vous craquez et que vous refumez une ou plusieurs cigarettes. Première pensée : « J’ai refumé, c’est fichu ! » et vous perdez toute confiance en vous. Trébucher n’est pourtant pas identique à une rechute. Vous devez distinguer la rechute, qui correspond à la reprise du tabagisme quotidien avec la même consommation qu’auparavant, du faux pas (ou « accident »). Ce dernier peut survenir occasionnellement, sans toutefois interrompre le processus d’arrêt. Dans les deux cas, évitez de vous sentir coupable. Le fait de reprendre une ou plusieurs cigarettes, ne signifie pas que vous êtes incapable d’arrêter de fumer, mais que vous n’étiez pas bien préparé et que vous n’avez pas réagi de façon adéquate à une situation défavorable. Vous avez su tenir plusieurs jours ou plusieurs mois sans cigarettes. Preuve que vous êtes tout à fait capable de vivre sans cigarettes ! Gardez en tête qu’arrêter de fumer est un véritable apprentissage : de la même façon qu’un enfant qui apprend à marcher tombe parfois, se relève, finit par trouver son équilibre et arrive à marcher seul, le fumeur a aussi besoin de temps, de comprendre ce qui le fait tomber, comment faire pour ne plus tomber et trouver son équilibre. Si vous êtes dans cette situation : 

  • revenez au plus vite à l’arrêt du tabagisme
  • si vous êtes sous traitement de substitution nicotinique ou médicamenteux, ne l’interrompez pas
  • ne vous démoralisez pas ! Encouragez-vous plutôt en pensant à tous les bénéfices ressentis depuis votre arrêt
  • rappelez-vous les motivations qui vous ont poussé à arrêter de fumer
  • demandez de l’aide à un proche
  • prenez rapidement rendez-vous avec votre médecin ou tabacologue.

Il est important d’analyser pourquoi vous avez repris. Le plus souvent la chute intervient lorsque l’on est en compagnie d’autres fumeurs, si l’on boit de l’alcool, ou en cas d’humeur négative (si l’on se sent déprimé, angoissé, stressé). Dans ces situations difficiles il faut tenir bon et éviter de reprendre ne serait-ce qu’une seule bouffée de tabac, car cela conduit presque inévitablement à la rechute.

Pour mieux prévenir la rechute, faites une liste.

Pour cela, énumerez les raisons de rechute possibles et associez à chacune d’elles une solution. Cela vous permettra d’analyser ce qui peut vous pousser à refumer et d’imaginer ce que vous pourriez faire d’autre en pareille situation. Dans tous les cas, n’hésitez pas à appeler notre service Tabac-Stop.

POur vous, avec vous, GrâCE à Vous.

Fondation Cancer

fondation@cancer.lu

Prevention

prevention@cancer.lu

Tous droits réservés Fondation Cancer 2018  |  Protection des Données  |  Conditions d’Utilisation  |  Fondation Cancer |  Relais pour la Vie